Archives pour la catégorie Bizarreries japonaises

早稲田の歌: Réception, et surtout hymne, à Waseda

Nous avions reçu le mois dernier une invitation à une réception organisée par le président de l’université, à laquelle nous avons bien entendu décidé de participer. Déjà par respect pour le Président, puis pour assister à une réception officielle, mais aussi et surtout parce que l’on meurre de faim dans ce foutu pays et que la nourriture est gratuite à la réception!  Entendons-nous bien: j’aime beaucoup la nourriture japonaise. Mais déjà les prix de la nourriture sont exhorbitants et en plus le riz ca va 5 minutes.

Passons à un autre aspect de cette réception. Rien que le fait que cela s’appelle « réception », suggère que l’on soit bien habillés n’est-ce pas? Si l’on ajoute à cela le fait que c’est une « réception OFFICIELLE dirigée par le président de l’université », je crois que cela veut dire que l’on doit sortir la tenue de soirée. C’est en tout cas ce que nous français (Lucile, Sabrina, Guillaume et moi) avons compris. Malheureuseument nous étions aussi les seuls à l’avoir compris. Ce qui fait que nous nous sommes retrouvés à la fête, sur notre trente-et-un, entouré d’étudiants en jeans… Mais les officiels de la soirée étaient en costards! Et cela nous aura donné encore une fois l’occasion de montrer au monde entier (en l’occurence les étudiants étrangers) que la french attitude a la classe.

            lesfranaisseulshabillsentenuedesoire.jpg   

Point de vue nourriture nous n’avons pas été déçus: les tables regorgeaient de sushis, de nouilles sautés, de sandwich, de beignets de légumes et de calamars, de choux à la crème, de fruits (denrée rare et luxueuse au Japon) et j’en passe. Je ne pense pas avoir jamais autant mangé de ma vie.

Question divertissement, nous avons eu droit d’abord au discours du doyen. Et là surprise, personne, et surtout pas les étudiants japonais, n’écoute!! Alors que j’écoute le discours (je ne peux pas dire pour autant que je le comprends, mais il constitue un agréable bruit de fond pendant ma mastication), une femme du staff passe devant moi et je l’entends dire: « やっぱりだれも聞いていないよ! », ce qui signifie: « comme je l’aurais parié, personne n’écoute ». Charmant! Ceux qui ont lu Ni d’Eve ni d’Adam d’Amélie Nothomb, vous pourrez avoir le plaisir de comparer cet épisode au moment où elle fait un exposé sur la bière belge devant les amis de son petit ami! Je trouve le rapprochement parfaitement adéquat!

Nous avons également pu assister à de la danse traditionnelle japonaise, qui fait très supporter: le bunsan.

Et maintenant place au meilleur moment de la soirée: j’ai nommé l’hymne de Waseda! Mélange d’exercice militaire et de chant patriotique, doublé de gesticulations pesantes qui laissent à penser que si par malheur vous décidiez de ne pas soutenir l’université de Waseda, vous vous exposeriez à de lourdes conséquence. J’avais une envie folle de leur crier « Présenteeeeeeeeeez  Armes! », phrase qui aurait parfaitement correspondu à l’ambiance du moment. Takumi, qui était juste à côté de nous était complètement immergé dans le chant de l’hymne, si je puis dire. Chantant à pleins poumons, connaissant tous les couplets par coeur, il agrémentait sa performance d’un va-et-vient du bras tendu entre la gauche de la poitrine et le ciel. Magnifique!

Image de prévisualisation YouTube

Voici Takumi:takumi.jpg

 

早稲田大学: Fake orientation

La Fake orientation, après les quelques milliers de réunions d’orientations organisées de manière officielle, est une invention des élèves japonais de Waseda, une sorte de parodie. Je n’ai pas assisté à la diffusion mais j’ai réussi à avoir les vidéos. Je pense que cela se passe des mots, regardez simplement le film! Très, très drôte, et preuve incontestable de ce qu’ »ils sont fous ces japonais! »

Par contre comme elle ne circule que sur facebook, si vous voulez la voir laissez un commentaire et je vous la transmettrai par message privé!

Le Mystérieux Paquet

serviettes.jpg Oh! Mais qu’est-ce que ce paquet dans le sac plastique? Regardons d’un peu plus près…

serviettes2.jpg Apparemment il s’agit d’un colis de la Poste (ou son équivalent japonais) tout ce qu’il y a de plus normal. Mais si l’on défait l’emballage…

serviettes3.jpg Oh! Surprise! Des serviettes hygiéniques! D’après mes déductions, c’est là l’ingénieux moyen imaginé par les vendeuses japonaises pour que les femmes ne soient pas gênées ou embarrassées de se promener avec ce type d’achat dans un sac en plastique transparent… Ah ils sont fous ces japonais!

自動車の傘: La bicyclette et le parapluie

 p1010013.jpg

Le Japon est vraiment le paradis des parapluies par excellence. Avez-vous déjà vu une de ces photos de Tokyo sous la pluie, où les gens se promènent tous avec ces petits parapluies blancs ou transparents, tous les mêmes? Si cette mode peut semblait quelque peu étrange en dehors du Japon, dès qu’on y vit le mystère s’éclaire. Nous étions dans la rue, profitant du soleil, quand tout à coup, le drame! Le ciel s’assombrit, le vent se lève et des trombes d’eau nous tombent littéralement dessus… Nous nous ruons alors dans le premier コンビに (combini) venu et achetons, pour 100円 (80centimes), lefameux parapluie: les japonais ne suivent pas une mode indéchiffrable, ils achètent le moins cher un outil indispensable à la survie.

Et même les vélos sont équipés! Un petit gadget accroché au guidon permet d’accrocher astucieusement le parapluie!

L’épreuve du distributeur automatique…

Revenant de notre examen de japonais (placement test), Lucile et moi estimons avoir bien mérité de goûter à une de ces boissons bizarres et colorées à outrance qui peuplent les distributeurs nippons.

p1010003.jpg  Soit dit en passant vous pouvez admirer l’esthétique de la chose, tant dans les couleurs que dans les formes (le bouton tête de lapin par exemple), sans compter le petit écran qui diffuse des pubs Coca Cola. Autant d’accessoires dont sont dépourvus nos bon vieux distributeurs gaulois.

Nous essayons donc d’obtenir notre boisson. Après avoir arrêté notre choix (du Limonade Tea pour moi), nous marquons un temps d’arrêt… Où insérer la monnaie?

p10100022.jpg   p1010001.jpg Après réflexion nous décidons que ca doit être la petite fente dans le rang en haut à droite. Mais auccune de nous n’ose vraiment mettre sa pièce, de peur de ne la perdre. Après quelque instants, je me lance! Manque de chance, au bruit je comprends qu’elle est retombée directement en bas, là où la monnaie est rendue, et que le distributeur n’a pas daigné accepter mon offrande. Déçue, je reprends ma pièce et constate qu’elle s’est mariée et a eu des enfants entre temps! Je ne récupère pas 120 mais 260 yen!

Cecid it celane nous donne pasnos boissons. Et nous avons eu beau essayer plusieurs fois, le distributeur a toujours rejeté nos pièces. Pleines d’espoir, nous essayons un deuxième distributeur. Peine perdue, il ne nous est pas d’une plus grande utilité…

Alors soit tous les distributeurs du Japon sont en panne, soit nous n’avons vraiment rien compris à leur fonctionnement… En attendant nous nous contentons d’acheter nos boissons au supermarché…

禁煙: Défense de fumer

En France, en février 2007, buralistes et restaurateurs n’ont eu de cesse de se récriminer contre la (future) loi contre le tabagisme dans les lieux publics. Février 2008, de nouvelles vociférations s’élèvent avec la mise en application de la loi, avec pour arrière plan une Europe qui se dirige peu à peu vers des politiques anti-tabac. Et pendant ce temps, au Japon, il est acquis que fumer dans la rue est interdit! De légers rappels à l’ordre ponctuent le chemin des promeneurs sur les trotoirs tokyoïtes:

            nepasfumer.jpg                    nepasfumer2.jpg

Demi- Luxe

                                     demiluxe.jpg 

Oyez oyez bonnes gens! Si jamais vous estimez mériter vous habiller BCBG chic mais que par malheur la nature a fait de vous un びんぼ (un pauvre), le Japon saura combler vos désirs au moyen de magnifiques boutiques, « Demi Luxe »; et à la française s’il vous plaît!

地下鉄: le métro Tokyoïte

Le métro toktoïte Voilà le fameux métro tokyoïte. C’est le JR, que j’ai pris pour revenir de l’aéroport. Au départ quelque chose me chiffonnait, sans que je sache ce que cela pouvait bien être. Et c’est lorsque l’on est arrivées à une station que le déclic s’est fait dans mon esprit: tout était propre! Des sols brillants, pas le moindre papier par terre, aucun tag. C’est là qu’on se rend compte qu’il y a un monde entre Paris et Tokyo…

L’intérieur de la rame diffère également quelque peu de nos vieux wagons. Les sièges sont sur les côtés, ce qui est beaucoup plus pratique, et sont disposées partout des poignées pour se tenir lorsque l’on est debout. Autre particularité: à côté des sièges réservés aux personnes agées et femmes enceintes, un petit panneau indique que l’on doit obligatoirement fermer son téléphone portable pour ne pas les déranger! Prévenants les japonais.


Anne-France Mattlet

Anne-France Mattlet

早稲田大学

早稲田大学

De Sciences-Po à Waseda

Avis aux sciencesposards, ou autres, pour qui le Japon semble la destination idéale! Sachez que ce n'est qu'après bien des déboires que je me retrouve (enfin) au Pays du Soleil Levant. Aprés avoir erré des mois dans les couloirs du Centre Asie, du boulevard St Germain à la rue de l'Université, reçu de fausses informations ou pas d'information du tout, et manigancé quelques coups bas pour m'assurer de ma place ici, j'ai finalement passé (seule) l'épreuve de l'inscription dans l'université japonaise. Dans mon immense bonté, je me ferai un plaisir d'aider quiconque tentera de surmonter cet obstacle. Donc si vous avez des questions auxquelles aucun service de Sciences Po ne peut répondre, n'hésitez pas à m'envoyer un message!

Un an au Pays du Soleil Levant

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Voyage aux Etats Unis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | claketseb2
| Ma vie dans 30 kg
| Evasion