Archives pour mars 2009

お花見パーティ:Sous les cerisiers en fleurs, « c’est à boire qu’il nous faut! »

    p1010030.jpg  

Image du ohanami (ou « contemplation des fleurs de cerisier », traduction littérale) en France, plantons le décor: un grand parc ou jardin (au choix et bien vert et propre de préférence), une allée de cerisiers en fleurs d’où tombent harmonieusement des pétales de fleurs allant du blanc immaculé au délicat rose pale. Rajoutons en fond un Mont Fuji aux contours flous perdu parmi les brumes dans le lointain et à mi-plan, dans l’allée formée par les arbres, une geisha tenant élegamment une ombrelle de sa main droit et se penchant avec grâce pour ramasser une fleur de cerisier tombée intacte sur le sol soupoudré de minuscules pétales de cerisiers… Que c’est beau, je peux presque ressentir la japonitude du tableau… Yokoso Japan!

                                                                     p1010029.jpg            

Je dis presque, parce que ca n’est certainement pas le ohanami auquel j’ai pris pard qui m’aidera à concrétiser cette image. Organisée par mes soins, cette fête était prévue pour le 31 mars. Première surprise: alors que quelques jours auparavant je téléphonne à un ami japonaispour lui demander la localisation exacte de l’inokashira kouen, il me demande de combien d’heures je compte être en avance. Hum… Mais pourquoi donc, lui demandai-je (en japonais bien sûr). Et là il m’explique que si nous voulons espérer pouvoir nous asseoir il serait sage d’arriver 4h à l’avance pour réserver un emplacement pas trop loin des cerisiers, de préférence. Etant dans un bon jour, je n’émet aucun commentaire et recrute une amie pour me tenir compagnie. Ajoutons que ce dit amis japonais me recommande de ne pas oublier les ブルーシート (buruushiito). Ce qui me plonge dans la plus parfaite perplexité. Après la gaffe du temps d’avance, je préfère ne pas me ridiculiser de trop et fait celle qui sait de quoi elle parle. Ce qui ne résoud pas le problème. Ecrite en katakana cette expression vient d’une autre langue, certainement de l’anglais, mais sera écrite avec une prononciation japonaise. Réflechissons. burushiito… buru shitto. buru… (pas de l en japonais) bulu… (en japonais jamais deux consonnes de suite) blu… blue! Bleu! Ok pour la première partie. shitto… (shi =si) siito (ii donc i long en anglais)… seato (un mot ne se finit jamais par une consonne en japonais)… seat! Blue Seat! Yatta! Un siège bleu. Les japonais s’asseoient-ils traditionnellement sur un siège bleu pour le ohanami? Et comment transporter 25 sièges??? Bon, Morita ayant dit qu’on pouvait les acheter près de la gare de Kichijouji, près du parc, je remet la chose à plus tard.

 Jour J. Avec Eliska (mon amie Tchèque qui a eu la gentillesse de m’accompagner), nous nous rendons sur les lieux. Deux amies doivent nous rejoindre une heure après, et le reste à 6h30. Arrivées à la station à 3h30 (oui 4h d’attente, c’est vraiment trop, impossible), et ne voyant pas de sièges bleus en vente, nous continuons en pensant demander à nos deux amies d’en acheter. Après un examen approfondi du plan de quartier et le chemin parcouru jusqu’au parc, nous appercevons enfin les cerisiers en fleurs.Leur cime du moins. Parce que le reste est caché par la foule des familles, amoureux, enfants, chiens et poussettes en tous genres qui se trainent (la fleur de cerisier se regarde dans le calme, ce qui implique une démarche LENTE) dans les allées et même, ô sacrilège! sur la pelouse!! Du jamais vu depuis que je suis au Japon. J’en suis toute tourneboulée.

Nous nous promenons donc dans un parc bondé, en espérant trouver un petit coin ou nous asseoir. Tous les japonais sont assis sur de grandes bâches bleues. Et là, le déclic se fait! Bleues! les bâches sont bleues et on pose ses fesses dessus, c’est ça, les burushiito! Et nous n’en avons malheureusement aucune… En continuant notre quête du m² libre, nous repérons une bande de jeunes japonais (groupe assez conséquent), sur le départ. Soucieuses de montrer aux éventuels intéressés que nous réservons dès maintenant cet emplacement, nous restons à proximité en les observant fixement remballer. Ils plient leur buruushiito… Que vont-ils en faire? Le jeter?… Oserions-nous….? Oui! Eliska ose! Elle se dirige vers un des garçons et lui demande poliment si on peut leur racheter leur bâche. Précisons qu’Eliska est grande, mince et très jolie, et que pour la circonstance elle portait un superbe kimono d’été en soie rose à imprimés de fleurs et d’oiseaux. Ebloui par tant de beauté (sûrement), le jeune homme lui propose d’accepter ce modeste cadeau qu’est le buruushiito (bon, d’accord il ne le dis pas exactement comme cela, mais c’est l’idée). Le reste du groupe nous aide même à le déplier. En échange, ils nous demandent… des photos avec eux!!! Nous nous empressons d’accepter ce marché qui nous est très favorable. Et les japonais repartent avec leurs photos, brandissant leur appareil photo et lancant le cri de la victoire, « Yatta! »

                                             p1010026.jpg         p1010028.jpg

Je ne vous embêterai pas plus avec des détails surement inintéressants à vos yeux. Sachez juste que comme toute fête japonaise étudiante qui se respecte, il y avait (vraiment) beaucoup (trop?) d’alcool, qu’accompagnaient des brochettes et autres spécialités cuinaires nippones et qu’à la fin du ohanami (10h, après ca dérange les japonais qui vivent alentours), les cerisiers n’importaient plus vraiment, la plupart ne pouvant même plus distinguer le tronc d’arbre, alors la fleur…

 


Anne-France Mattlet

Anne-France Mattlet

早稲田大学

早稲田大学

De Sciences-Po à Waseda

Avis aux sciencesposards, ou autres, pour qui le Japon semble la destination idéale! Sachez que ce n'est qu'après bien des déboires que je me retrouve (enfin) au Pays du Soleil Levant. Aprés avoir erré des mois dans les couloirs du Centre Asie, du boulevard St Germain à la rue de l'Université, reçu de fausses informations ou pas d'information du tout, et manigancé quelques coups bas pour m'assurer de ma place ici, j'ai finalement passé (seule) l'épreuve de l'inscription dans l'université japonaise. Dans mon immense bonté, je me ferai un plaisir d'aider quiconque tentera de surmonter cet obstacle. Donc si vous avez des questions auxquelles aucun service de Sciences Po ne peut répondre, n'hésitez pas à m'envoyer un message!

Un an au Pays du Soleil Levant

mars 2009
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Voyage aux Etats Unis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | claketseb2
| Ma vie dans 30 kg
| Evasion